Création Francofolies 2015 - Raphael fait revivre Matrice le 11 juillet 2015

Chargement...
Sorry, only registred users can create playlists.
URL

Interviews
2,570 Vues

Description

Raphaël fait revivre Matrice aux Francofolies de la Rochelle le 11 juillet 2015 au Grand Théatre de la Coursive.
Réservez vos billets : http://bit.ly/1zxt0ND 

En France, nous sommes nombreux à avoir ce fantasme inassouvi : voir Gérard Manset jouer sur scène au moins une fois dans sa vie. 

Le 11 juillet, ce rêve sera exaucé aux Francofolies de la Rochelle. A une lettre près… pour la première fois, on pourra voir Gérard Manset JOUÉ sur scène.

Comme chaque année aux Francofolies, un artiste revisite une œuvre l’ayant profondément marqué. Après Gaëtan Roussel et Play Blessure d’Alain Bashung, Julien Doré et La Notte, la Notte d’Etienne Daho, Raphael reprendra Matrice, album majeur de la discographie de Gérard Manset. Un moment exceptionnel, voir historique pour les amateurs de chanson française.scène du Casino pour ces Francofolies 2015. Un festival qui la révéla à ses débuts sur la Grande scène St Jean d’Acre.
Et peut-être y verra-t-on Gérard Manset, qui entretient une relation particulière avec le festival. En 1987, il y était comme... photographe. Ces dernières éditions on pouvait l’y croiser, détendu, curieux, amoureux des artistes.

Gérard Manset est un personnage surprenant. L’homme, celui qu’on ne voit jamais, est d’une étonnante « normalité ». Courtois, bavard, charmant, un brin moqueur. Il peut et sait parler de tout : politique, télévision, cinéma, technologie mais aussi cancans, show biz… Il est curieux de tout. En connexion constante avec le réel et le quotidien. L’artiste, lui, c’est autre chose. Totalement hors du commun. Spatial. Il construit son œuvre avec détermination, obstination, sans concession, en perpétuelle quête d’absolu. Sûr de lui, inébranlable. Avec un point de vue définitif et indiscutable sur le statut d’artiste et de son rapport au public. Ce qui compte avant tout, c’est l’œuvre, pas son auteur. La première fois que je l’ai rencontré, c’était pour faire son portrait pour Arte. Il a dit oui, évidemment, mais à l’unique condition qu’on ne le voit pas… Voilà Gérard Manset. Surtout ne pas être vu, de peur d’influencer la perception de son œuvre. Pas de photos, pas de télévision, pas de scène. Et pourtant plus de vingt albums à son actif.
Dont l’étonnant Matrice, que Raphael a choisi de reprendre à La Rochelle. Album particulier dans la discographie de Gérard Manset. Peut-être le plus intense, certainement le plus rock, le plus noir aussi. Sorti en 1989, il s’en vendra plus de 100 000 exemplaires. Raphael fait à jamais partie, lui aussi, de la famille Francofolies. Nous aimons l’artiste, le personnage, son parcours, ses influences artistiques. Son crédo ? S’inscrire dans le temps. Faire fi des critiques. Aller de l’avant. En 2009, il me l‘a prouvé, en plein épisode de l’annulation d’Orelsan aux Francofolies. Nous ne nous ne nous connaissions pas. Je le pensais distant. Il a su me réconforter avec beaucoup de simplicité, comme aucun autre artiste à ce moment-là. Cela m’a touché. C’est aussi pour cela qu’il sera toujours chez lui aux Francofolies de la Rochelle.
Je suis heureux qu’il ait accepté de se mettre en danger, de prendre des risques, nous permettant pour la première fois d’écouter Gérard Manset sur scène.

Merci à tous les deux.
Gérard Pont Président des Francofolies

Raphaël fait revivre Matrice aux Francofolies de la Rochelle le 11 juillet 2015 au Grand Théatre.
Réservez vos billets : http://bit.ly/1zxt0ND

Ajouter un commentaire